Alabama mon amour

C’est une démarche sans but, un blog comme ça. Pour écrire ce qu’une française peut ressentir après dix-neuf ans aux US, New York, Californie, Alabama… Alors enjoy, ou pas.

14 février 2011

L'aide aux sentiments

Caroline du Sud, début des années 1970, une classe de 5ème dans un quartier petit bourgeois. L'enseignante essaie de faire parler ses élèves de leur expérience sur des évènements liés à la ségrégation récemment bannie et déclarée inconstitutionnelle dans cet état du sud des États-Unis. Elle est elle-même noire.  L'une des fillettes, blanche prend la parole.  Comme la plupart de ses camarades de classe, elle a  été élevée par une nourrice noire, qui venait chez elle 6 jours par semaine, pour les enfants, le ménage, les courses,  Elle finit par ces mots:  "Elle m'aimait."

L'enseignante la regarde et lui répond que non, sa nourrice ne l'aimait pas, elle était payée pour s'occuper d'elle, l'élever et faire le ménage, mais non, d'amour, point.

La gamine laisse passer quelques secondes, elle a les larmes aux yeux et dit finalement:  "Moi, je l'aimais."

L'adulte est troublée mais continue son cours.  A la fin, comme tous les élèves quittent la classe, elle s'approche de la fillette et lui dit:  "Tu sais... en fait... elle t'aimait sûrement."


 


C'est par cette anecdote, arrivée à sa sœur ainée, que L. commence la présentation du livre, The Help, de Kathryn Stockett.

 

the_help


Ouais, bon, j'suis incapable d'écrire sérieusement, alors je vous explique: j'ai participé à une réunion d'un Book Club la semaine dernière, POUR LA BONNE RAISON (mon époux dirait que je rationalise, grrr... rappelez-moi de ne jamais épouser un psy  -  hum... trop tard), que comme tout le monde et son beau-frère lisent The Help, ici et ailleurs, je me suis dit que ce serait bien d'avoir des infos first hand, i-e par des nanas du sud qui ont vécu cette période de transition avant et après les lois dé-ségérationistes.

0149

En français

Donc j'arrive lundi matin, je subis l'entretien policier d'usage (t'es qui, ton mari fait quoi, t'habite où), j'ai même eu droit à and where is home?, une manière subtile et détournée de me demander d'où je viens, sans la faire hé, t'es d'où, toi, avec ton accent?, je réponds Paris, on sourit, on aligne ses trois pauvres petits mots de français, là c'est moi qui souris, on se gave de petits fours, brownies, meringues, chocolats, je ne souris plus et prends un café noir.  On fait passer des photos des arrières petits enfants de la doyenne du groupe, on parle des prochains livres à lire, on s'emmêle les pinceaux dans les dates, un moment, je pense voir la lumière blanche, mais je suis déterminée, alors je m'assieds et j'écoute.

0151

ummmm...


Et j'apprends que certaines femmes blanches de Jackson, Mississipi, (là où se déroule les évènements du bouquin), n'ont pas aimé le livre,  -- j'écoute avec d'autant plus d'intérêt, je participe peu, mais bien, puisqu'après l'une de mes réflexions, on me demande mon avis sans condescendance.  Je ne vous dévoile pas tout le continu de la réunion, pour ne pas vous gâcher la lecture de ce livre, qui, même s'il n'est pas un chef d'œuvre de littérature, est bien écrit, drôle parfois, et apparemment... historiquement crédible, j'ai vérifié pour vous, j'aime le risque, alors, au lieu de lire des panneaux stupides, procurez-vous ce premier roman de Kathryn Stockett.


Suggestion musicale du jour:

The Tallest Man on Earth

The Wild Hunt
 

Posté par Ariana Lamento à 22:51 - Commentaires [25] - Permalien [#]

Commentaires

    ok chef, bien chef, je vais l'acheter en anglais chef...

    (J'ai une telle envie de soumission en ce moment, ça fait peur).

    Posté par yibus, 17 février 2011 à 20:44
  • Add to the list... Merci de cette suggestion. Bises de Nath

    Posté par Nathinphoenix, 17 février 2011 à 23:52
  • Anecdote belle et terrible.
    Tu m'as donné envie de lire ce livre.
    Cette question me fait penser à un livre de Faulkner où l'employée noire est la seule à fêter l'anniversaire de l'enfant handicapé mental de la maison en lui confectionnant un gâteau dont elle achète elle même les ingrédients.

    Posté par Nathalie, 19 février 2011 à 15:11
  • Tu as réussi, entre le début et la fin de ton article, à me glisser une larme dans l'oeil et à me faire éclater de rire (Bécassine est excellente ici!), sans parler du fait que j'ai maintenant envie de lire un 213è bouquin cette année

    Posté par lapuce, 20 février 2011 à 22:48
  • Merci pour cette rubrique lecture. Je note le titre et l'auteur.

    Posté par Flo, 21 février 2011 à 01:38
  • @Mister Yib: quand t'auras lu le livre, tu diras yes Ma'am... et j'aimerai ca!!!

    @Nath: de rien, je suis sure que tu trouveras ca intéressant.

    @Nathalie: et tu te souviens du titre?

    @La puce: je lis un Philipp Roth qui m'a l'air pas mal, ca fera peut-être 214 pour toi!

    @Flo: de rien, tu me diras ce que tu en penses!

    Posté par ariana lamento, 22 février 2011 à 02:34
  • Merciiii

    ben je vais me mettre en quete de mon futur bouquin a lire !!

    Posté par France, 23 février 2011 à 10:10
  • Je l'ai offert, on verra si on me le prête en retour

    Posté par homéo, 23 février 2011 à 20:46
  • Et tu crois que dans "Autant en emporte le vent" la nounou noire elle n'aime pas vraiment Scarlett ? C'est juste qu'elle fait semblant parce qu'elle n'a pas le choix ? Oh gosh !...

    Posté par madame de K, 24 février 2011 à 08:45
  • @France: ton tour!

    @homeo: c'est malin, tiens... Pas moyen de le recuperer?

    @Madame de K.: j'sais pas, je me souviens plus du film, mais je suis sure qu'Hollywood était plein de bon sentiments...

    Posté par ariana lamento, 25 février 2011 à 05:03
  • Autre question:

    A lire en français ou en anglais? oui je sais je me la pète un peu, mais parfois, une traduction un peu "à côté de la plaque" peut décevoir..
    Sujet délicat mais intéressant. The color Purple serait sans doute à revoir? Les rapports entre l'assujetti et le m'aster ne sont pas anodins non plus... où l'on peut parfois se demander qui est l'esclave de l'autre???

    Posté par Pascale, 28 février 2011 à 15:12
  • Je découvre ce blog avec joie depuis deux jours, merci pour la rigolade ainsi que pour la référence, ça doit faire une bonne lecture de vacances!

    Sinon le Faulkner je pense que c'est "Le bruit et la fureur" (the sound and the fury).

    Et le Roth, c'est quoi? c'est un de mes auteurs préférés!

    Posté par L'affreuse, 07 mars 2011 à 09:53
  • @Pascale: à lire en anglais, pour plusieurs raisons, en fait, si tu le lis en anglais à voix haute, surtout quand ce sont les femmes noires qui parlent, ça rend vraiment l'accent du Sud. J'attends le fichier audio du livre, si tu le veux, je te le fais parvenir. Ici aussi, d'ailleurs, on peut se dire que l'interdépendance est grande.

    @L'affreuse (hé, hé, tu veux venir vivre ici???): merci pour le titre du Faulkner, je vais voir si je l'ai. Je viens de finir Indignation de Philip Roth, et aussi Invisible de Paul Auster. Je suppose que tu aimes bien aussi cet auteur? En tous cas, merci de ta visite, n'hésite pas à revenir me proposer des titres.

    Posté par ariana lamento, 07 mars 2011 à 17:50
  • @L'affreuse: tu es la seule personne autre que moi qui écoute en Podcast Des Papous dans la tête??? Ça leur fait 2 auditeurs, alors!!!

    Posté par ariana lamento, 07 mars 2011 à 17:58
  • Eh oui, j'appércie Paul Auster aussi.

    Autre auteur "du Sud" des USA: Flannery O'Connor, je conseille en premier "Les braves gens ne courent pas les rues" ( > a good man is hard to find). Une occasion supplémentaire de voir ses contemporains d'un oeil sévère, mais drôle!

    Posté par L'affreuse, 08 mars 2011 à 08:46
  • @l'affreuse: merci, je vais le prendre à la bibli.
    Et Russel Banks, tu aimes?

    Posté par ariana lamento, 08 mars 2011 à 17:55
  • Ben je n'ai lu qu'"Affliction". Depuis j'ai sacrément mal aux dents. De nature douillette, j'attends un peu avant de m'y remettre.

    Posté par L'affreuse, 09 mars 2011 à 07:50
  • @L'affreuse: ben tiens, je l'ai pas lu. Je te suggère The Sweet Thereafter, mais je ne me souviens plus du titre en français. Je vais chercher. J'ai aussi décidé de relire Hemingway (pas PPDA)

    Posté par ariana lamento, 09 mars 2011 à 19:43
  • @L'affreuse: De beaux lendemains, De R. Banks. Et aussi La Réserve.

    Posté par ariana lamento, 09 mars 2011 à 19:45
  • Bon ben c'est noté. E
    n attendant la suite je vais réfléchir au cas de la pauvre Rastaquouette.

    Ravie du fructueux échange.

    Ah si une dernière chose: j'ai cru comprendre que tu aimes la musique classique, et podcaster des émissions de radio francophones.
    Alors j'ai un beau cadeau pour toi, si tu ne connais pas déjà: l'émission Aquaconcert, RSR 1ère (la radio suisse romande, je n'invente pas!). Amuse-toi bien!

    Posté par L'affreuse, 11 mars 2011 à 22:37
  • @L'affreuse: non, je ne connais pas l’émission, je m'en vais la podcaster de ce pas.
    J'ai décidé de relire Tender is the Night... Ravie aussi

    Posté par ariana lamento, 13 mars 2011 à 03:48
  • Tiens une revenante

    Cool, j'étais en panne d'idées de lecture.
    Et comme je commence à reconnecter mes neurones 3 semaines après la naissance, il me fallait un nouveau livre, j'ai bien fait de passer te voir !
    Quel ennui ces réunions de bonnes femmes !! J'en ai des frissons d'horreur rien que d'y penser. Les clichés sont les mêmes et reviennent chaque fois, qu'on soit en France, en Roumanie ou en Alabama : on s'y ennuie à mourir !
    J'ai plaisir à te relire. A bientôt !

    Posté par Maman Lapin, 20 mars 2011 à 03:47
  • @Maman Lapin: Bravo, bravo, pour ces deux nouveaux petits lapins! Qu'ils sont mignons! Le livre te plaira et est lisible lors de l'allaitement, j'en suis sure! Félicitations, et j'ai aussi hâte de voir ton nouveau blog. Repasse me le dire quand il sera prêt!

    Posté par ariana lamento, 20 mars 2011 à 22:49
  • Tu m'as aussi donné envie de lire ce livre - chose faite - je vais peut être enfin lire Autant en emporte le Vent et la Couleur Pourpre, qui sont sur ma liste depuis très longtemps. Merci et bonne continuation.

    Posté par Neko, 01 avril 2011 à 09:47
  • @Neko: J'avais pensé lire aussi Beloved de Toni Morrisson. L'as-tu lu?

    Posté par ariana lamento, 06 avril 2011 à 17:26

Poster un commentaire