Alabama mon amour

C’est une démarche sans but, un blog comme ça. Pour écrire ce qu’une française peut ressentir après dix-neuf ans aux US, New York, Californie, Alabama… Alors enjoy, ou pas.

22 mai 2016

Aujourd'hui j'ai vu un vautour mort sur le bord de la route.   Absolut Lucky Luke  
Posté par Ariana Lamento à 00:15 - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 mai 2016

Aide musicale

Bon alors comme je l'ai dit je cherche à stresser un peu plus les parents d'élèves cet été en suggérant/imposant une liste d'écoute.  Ma principale adore l'idée, le dernier jour d'école est la semaine prochaine donc je m'y mets.  ET si tu as des suggestions à faire, elles sont les bienvenues.  Pas des trucs SUPER connus comme The Tears of The Muses d'Anthony Holborne, mais des pièces mineures et peut-être moins médiatiques de compositeurs plus ou moins célèbres.   Des trucs que l'auditeur lambda connait pas parce... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 19:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 mai 2016

LISTEN!

Alors il est bien mignon Richard Galliano, mais ici, le phénomène (et le mot est faible) musical est un poil différent et franchement, my cultural self SE DOIT de t'en parler MAIS AVANT, tu te souviendras que je suis une baroqueuse dont Monteverdi, Bach et Rameau sont les idoles, que chaque jour que D' fait je regrette que Purcell soit mort prématurément, que je trouve que Charpentier est underrated, que Christina Pluhar est géniale, que le Jazz est le nouveau baroque, DONC EN GROS je suis PAS fan des comédies musicales, du rap ou du... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 21:04 - Commentaires [11] - Permalien [#]
12 mai 2016

Ici...

... si t'as pas eu quatre iPad avant l'âge de six ans t'as raté ta vie.  
Posté par Ariana Lamento à 15:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 mai 2016

MAIS VOUS ÊTES TROP MIGNONS avec vos messages si bienveillants! Bon, ben me revoilà.   Tu veux que je te dise, c'était super dur de revenir après le treize novembre: difficile d'être ici, certainement plus d'être là-bas, tu me diras, je ne savais pas qu' écrire, comment écrire.  Ici rares ont été les messages de réconfort, comme s'il y avait une sorte d' indécence à me demander comment allaient ma famille et mes amis, mes compatriotes, les miens.     Ici, rien n'a changé, je te donne deux trois infos pour... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 04:32 - Commentaires [6] - Permalien [#]