Alabama mon amour

C’est une démarche sans but, un blog comme ça. Pour écrire ce qu’une française peut ressentir après dix-neuf ans aux US, New York, Californie, Alabama… Alors enjoy, ou pas.

26 décembre 2007

A what ?

Toujours à propos de l’adaptabilité légendaire des Américains face à l’Etranger.  Les rares fois où je vais à Starbucks (je dis bien rare, car leur café est franchement dégueulasse, leurs madeleines trop chères et trop sucrées et leurs croissants indignes) et que je demande un café, la serveuse dit infailliblement «  A what ? » Je répète ma commande, prenant parfois l’accent new-yorkais, parfois californien (avez-vous noté que les californiens ont une intonation ascendante même quand ils affirment : « I’m going... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 18:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 décembre 2007

I detect an accent.

  Ça, c’est la formule politiquement correcte pour me dire que l’on ne me comprend pas très bien. Soit. J’ai un accent. Dans une autre vie, j’ai travaillé neuf mois pour une société de service. Ma chef de l’époque m’a demandé de me renseigner sur les cours d’ « accent reduction » à l’université. J’ai refusé, elle m’a remerciée. Ce qu’il y a de génial, ici, c’est qu’on est viré d’une minute à l’autre. Et me voilà dans la rue, à mettre mon carton d’effets personnels dans ma voiture.... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 03:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2007

Ne parlez pas au conducteur

Dans un bus de Manhattan. Une jeune femme lance au conducteur un « Hello, how are you ? » jovial. Pas de réponse. La jeune femme répète sa question, silence. Interloquée, elle signale au conducteur qu’elle lui a posé une question. Réponse laconique: « I heard you the first time, Madam. »   Suggestion musicale du jour: Luna Lunedda, L’Arpeggiatura, Album : La Tarantella, Antidotum Tarantulae
Posté par Ariana Lamento à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2007

Suggestion culinaire

  Ici, ils lavent les huitres à l’eau de javel, les remettent dans leur coquille, et les servent avec du ketchup. Véridique.   Bon appétit.
Posté par Ariana Lamento à 04:41 - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 décembre 2007

La politesse (première partie)...

... je pense qu’il y en aura une petite vingtaine.   J’ai vécu bien des années dans ce pays, sans me rendre compte DU TOUT que je n’étais pas polie. Le jour où cet état de fait m’est apparu, ce fut, n’ayons pas peur des mots, une révélation.  Je mens un peu : j’ai eu des doutes que ma belle-mère a fini par dissiper, si elle voulait elle-même garder la face. Il faut dire merci, ça, on s’en doute, s’il vous plait, bien sûr, le je vous en prie (qui me dérange, je développerai plus tard), et ce que ma... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 18:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 novembre 2007

Goncourt mon amour

Alabama Song. Même le prix Goncourt est de mon côté. Chouette.
Posté par Ariana Lamento à 18:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 novembre 2007

Les enchères de la connerie

J’ai lu sur le Union Tribune aujourd’hui (c’est le quotidien de San Diego) que quelqu’un mettait des cendres de l’incendie aux enchères sur eBay. Titre du journal : « Why are we not surprised ? » Le journaliste précise qu’aucune offre n’avait été faite.  Manquerait plus que ça…   Titre du jour : Imploratio, Album Lachrimae Caravaggio (Jordi Savall)
Posté par Ariana Lamento à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2007

J'aime ce silence

  Oui, d’autant plus que les américains aiment parler fort. Pourquoi ? Sont-ils sourds ? Pensent-ils que les autres le sont ? Assurément, car l’on croit toujours qu’autrui est fait comme nous. Grosse erreur.  Le silence dont je parle se fait entendre, si j’ose dire, dans la situation suivante : mon fils est un petit bout de chou adorable de 7 mois maintenant, d’une nature heureuse et bienveillante, qui, pour éviter tout conflit, en particulier avec la gente féminine, sourit largement à... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 18:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]
20 octobre 2007

Les compagnies d’assurance sont-elles assurées ?

Parons au plus pressé : les incendies à San Diego. La pensée m’est venue cette nuit, vers deux heures du matin, après avoir nourri et changé mon fils qu’une couche de mauvaise qualité avait laissé trempé. Qui pourrait dormir dans de telles conditions ? Je vais changer de marque. Mes pensées allaient donc vers mes amis californiens avec d’autant plus de compassion que j’avais vécu la même situation il y a quatre ans : une chaleur extraordinaire, un ciel chargé de cendres, et finalement des voitures de police ... [Lire la suite]
Posté par Ariana Lamento à 04:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]